LETTRE OUVERTE DES CATHOLIQUES DE SAINT-AIGULIN AU PAPE FRANCOIS 15 OCTOBRE 2018

 

Que ce soit clair : nous sommes fiers d’être catholiques, fiers de notre pape François, que nous soutenons de toute notre foi, de toutes nos fibres, de tout notre cœur.

Alors que la tourmente fait rage et que le terrible scandale des abus pédophiles secoue l’Eglise, celui qui dès son intronisation s’est présenté comme « évêque de Rome », soulignant avec simplicité sa dimension pastorale, nous donne une magistrale leçon d’honnêteté, continuant à dénoncer avec ardeur le scandale des abus sur les plus fragiles, et plus encore : tous les abus, contre toute forme de fragilité. Sa LETTRE AU PEUPLE DE DIEU DU 20 AOUT 2018 nous interpelle à ce sujet.

Au-delà des terribles souffrances endurées par les enfants victimes (qui méritent à la fois d’être reconnues et entendues dans ce qu’elles ont d’insoutenable, tant par les plus hautes instances de l’Eglise que par la justice des hommes) le pape François invite chacun à s’emparer de sa responsabilité de baptisé pour agir en conscience, individuellement et collectivement.

 Il nous appelle à nous investir dans la guidance de l’Eglise et à intervenir quand elle est pervertie. A refuser l’inacceptable, à nous opposer à toute situation d’abus, à toute captation par un groupe (quand bien même serait-il ordonné) du devenir de notre maison commune.

 Nous, catholiques de SAINT-AIGULIN, « PEUPLE DE DIEU » à la périphérie sud de la Charente-Maritime, avons entendu l’appel à la résistance et à la responsabilité que le Pape François nous adresse. Nous répondons présents. Nous sommes collectivement outrés par le silence qui trop longtemps dans l’Eglise a entouré les agissements des prédateurs pédophiles. Nous ne nous reconnaissons pas dans une forme d’Eglise tentée par le repli identitaire, le cléricalisme et le machisme. Notre paroisse vit au quotidien une égale dignité entre hommes et femmes, témoignant de la vitalité des baptisés qui prennent leurs responsabilités. Nous, chrétiens laïcs, nous reconnaissons dans une collaboration réelle et apostolique avec notre curé. Nous voulons que notre Eglise, dans le prolongement de Vatican II, continue de s’ouvrir aux responsabilités partagées, à la délégation, à la confiance et au respect.

Notre Eglise est notre maison commune, à nous, catholiques. Elle est à la fois notre milieu de croissance, notre chemin d’élévation, et le lieu où notre Dieu se donne à voir en s’incarnant, tant au moment de l’eucharistie que dans le visage que nous offrons collectivement. Elle est LE PEUPLE DE DIEU rassemblé, non la voix de quelques-uns qui s’imaginent pouvoir parler en notre nom et faire ce que nous réprouvons.

Nous soutenons le pape François dans sa démarche de parler vrai et d’agir fort. Nous adhérons au cap qu’il nous donne, à l’Eglise qu’il appelle de ses vœux et qui, à SAINT-AIGULIN comme dans de nombreuses paroisses dans le monde, existe déjà, engagée autour de son pasteur dans une gestion conjointe de tous les aspects de la vie de la communauté.

Nous, catholiques de SAINT-AIGULIN, voulons d’une Eglise de miséricorde, de compréhension, d’ouverture. Nous ne nous reconnaissons ni dans le cléricalisme, ni dans le repli identitaire, ni dans l’indifférence. Nous investissons donc notre champ d’action naturel de baptisés pour faire entendre notre voix et dire à notre Pape François :

 

Père Evêque de Rome, tenez bon le cap, nous sommes avec vous !

 

SIGNATAIRES :

14 membres du conseil pastoral , 

dont le Père Bernard Housset,curé de la paroisse.

Saint-Aigulin  (17360) , le 15 OCTOBRE 2018.

Date de dernière mise à jour : 09/02/2022